Histoire

L'année 1980 marque le début effectif des activités de la Fondation. 

En 2015, la Fondation a célébré son 35e anniversaire.

En 1974, les Soeurs de la Providence avaient décidé de créer une fondation distincte de leur corporation, dont la mission est d'aider les plus démunis de la Terre à la façon de la Bienheureuse Émilie Tavernier-Gamelin.  Il fut décidé que le nom serait  FONDATION INTERNATIONALE RONCALLI, du nom du bon pape Jean XXIII, reconnu à travers le monde pour son amour et ses projets pour les pauvres.

La mise en place des dispositions légales et fiscales a toutefois retardé le transfert des fonds de la Congrégation à la Fondation et ceux-ci ne furent versés qu'à la fin de l'année 1979. Ce délai a eu une issue heureuse, car les intérêts se sont accumulés sur le capital d'origine au moment du transfert. Cette donation spécifiait que le capital devait être conservé et que seuls les revenus produits pouvaient être distribués.  Bien que les Soeurs de la Providence aient contribué à la plus grande partie du capital stable, elles ont aussi fourni un apport substantiel au financement annuel de nos projets année après année.

À partir de l’année 1985, plusieurs communautés religieuses canadiennes ont fait des dons appréciables au capital stable de la Fondation, faisant preuve de confiance et d’une grande générosité.

En 2001, à l'ouverture du testament de madame Suzanne Marineau, décédée dans un accident d'automobile, la Fondation est devenue bénéficiaire de la succession. Ce legs était vraiment inattendu. Elle avait toujours eu le désir d'œuvrer en pays de mission. Il s'agit d'un don de la Providence!

En 2005, sous l'initiative de monsieur Jean Meloche, la Fondation a entrepris une importante campagne de financement pour augmenter le capital-dotation et ainsi assurer sa pérennité. C'est grâce à cette campagne que de nombreuses congrégations ont souscrit à la perpétuité de la mission de la Fondation.

 En 2008, se sont jointes officiellement à la corporation, les Soeurs de la Congrégation Notre-Dame. Leur importante contribution leur a permis de devenir membres votants de la Corporation. La Fondation est reconnaissante de cette confiance des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame et aussi de « l’alliance » et de « l’ouverture » des Sœurs de la Providence qui depuis le tout début, ne cessent de soutenir notre mission.

La Fondation Internationale Roncalli a des liens étroitement tissés avec plusieurs communautés religieuses et s’engage avec le même esprit missionnaire de ses partenaires à continuer l’aide aux peuples démunis et en détresse dans plusieurs pays en voie de développement.

Que nous réserve l'avenir ? En raison des secousses économiques, de la recrudescence des situations d'urgence et de la multitude des demandes d’aide adressées à la Fondation, nous devrons compter de plus en plus sur l’apport de nos partenaires. 

Le financement annuel aux projets autre que le capital-stable

L’histoire révèle que la Fondation Internationale Roncalli a déjà eu une entente de financement avec l'Agence canadienne de développement international (ACDI) de 1985 à 1991.  Depuis, la Fondation ne requiert aucun soutien gouvernemental.

Au fil du temps, afin de répondre aux nombreuses demandes d'aide, la Fondation a décidé de faire appel à plusieurs congrégations religieuses pour financer annuellement les projets, soit par une participation projet par projet, ou par un apport global à notre campagne de financement annuelle.

Par la suite, les organisations non gouvernementales (OCI) ont aussi été appelées à contribuer.  Leur réponse a dépassé toutes nos espérances.

De 1992 à aujourd’hui, plus de soixante congrégations ont généreusement répondu à notre appel.

En 2010, la Fondation a permis à d'autres types de donateurs de pouvoir contribuer à la mission et aux projets de la Fondation.

À la suite du séisme en Haïti en janvier 2010, la Fondation a aussi créé le Fonds Urgence-Haïti.

Les fondateurs

Suite à une décision des membres du chapitre général des Sœurs de la Providence en 1974, la Supérieure et les membres du conseil général des Sœurs de la Providence ont procédé à l’établissement de la Fondation Internationale Roncalli.

Voici les membres qui ont constitué le premier conseil d’administration et qui ont été élus lors de la première assemblée générale des membres de la Corporation Fondation Internationale Roncalli.

•    Sœur Marie-Paule Levaque, s.p.
•    Sœur Anna Knapp, s.p.
•    Sœur Dolorès Girard, s.p.
•    Sœur Pauline Lauzon, s.p.
•    Sœur Cecilia Abhold, s.p.
•    Madame Ghislaine Bélanger
•    Monsieur le Juge Lucien Ménard, d’Edmonton, Alberta
•    R.P. William J. Ryan, s.j., de Washington, USA
•    Sœur Madeleine Payette, m.i.c.
•    Monsieur Léo Cormier
•    Monsieur le Juge Gilles Filion
•    Monsieur Gilles Trahan, FCA

Les présidents

Le premier conseil d'administration de la Fondation fut présidé par le juge Gilles Filion.

En 1994, monsieur Jean-L. Renaud lui succède, un poste qu'il occupera pendant neuf ans.

Il démissionnera en 2003 pour être remplacé par monsieur Jean Meloche, MBA.

En 2009, monsieur Robert Bélisle, FPCA, FCA, est nommé à son tour.

Depuis janvier 2011, monsieur Guy Courchesne occupe cette fonction.

Les directeurs généraux

Depuis 2009, madame Sophie Labrecque, MBA, assure la direction générale. 

 Monsieur Gilles Trahan, FPCA, a occupé le poste de directeur général pendant 18 ans, de 1990 jusqu'en décembre 2008. 

Monsieur Jean-Claude Leclerc, a été nommé au poste de directeur général, fonction qu'il a occupée pendant 10 ans, du début de la Fondation, de 1979 jusqu'en 1989.